Guide d’achat : Bien choisir son GPS

Moniteur Gps Noir Activé

Moniteur Gps Noir Activé

Qu’est-ce qu’un GPS ?

Pour faire simple, un GPS est un appareil qui doit vous emmener d’un point A vers un point B sans vous perdre en route (par exemple de Paris à Lyon sans passer par Dunkerque). Cela étant dit, il convient de regarder de plus près le fonctionnent d’un GPS pour mieux comprendre les enjeux de chaque type de machine et affiner son choix. Né dans les années 1960, le GPS (pour Global Positioning System) est à l’origine un projet militaire américain facilitant le déploiement des forces armées. Cependant, si on peut parler de démocratisation à propos des récepteurs GPS, le décodage des différentes informations afférentes ne va pas sans poser problème.

galileo

Le système Galileo (Source : ESA)

Par abus de langage, on appelle GPS une machine tout-en-un intégrant une puce, une antenne, et un logiciel de cartographie. Pour bien faire son choix, il convient de prendre en compte :

puces sirfstar

La puce :

C’est le cœur de la machine. La puce détermine les fonctionnalités du GPS, sa capacité théorique d’exécution et de positionnement, ainsi que son acuité. Elle est en charge de gérer les signaux envoyés par les 24 satellites. Une puce se distingue parmi les différents acteurs du marché, c’est la célèbre SiFR Star III qui équipe la majorité des GPS en circulation. Capable d’utiliser jusqu’à 20 satellites simultanément, elle a convaincu les fabricants par sa rapidité d’exécution et sa bonne sensibilité, notamment derrière les pare-brises athermiques (pare-brises dont le traitement particulier permet un meilleur filtrage des rayons du soleil et de la chaleur mais qui réduit la sensibilité des puces GPS). Son successeur, le SiRF Star IV a été annoncé en juillet 2009 et devrait concerner principalement les téléphones mobiles, le marché d’avenir de la géolocalisation.
Ses principaux concurrents sont les puces de la société Global Locate, qui équipe notamment la nouvelle gamme One du constructeur TomTom, et l’Atlas III de Centrality qu’on retrouve sur les GPS de la marque Navigon.
On trouve également aujourd’hui des puces dites « A-GPS », essentiellement sur les téléphones mobiles : elles permettent à l’utilisateur de commencer sa navigation plus rapidement qu’avec une puce classique. Le téléphone commence la localisation de l’appareil grâce à la triangulation des signaux GSM puis, lorsque les satellites GPS ont été trouvés, bascule vers la navigation « classique ».

La cartographie :

carte europe

Comprenant généralement les cartes de la France et/ou des principaux pays Européens (plus dans certains cas, l’Amérique du Nord), la cartographie était historiquement fournie par deux principaux acteurs : TeleAtlas (qui équipe notamment Mio et TomTom) et Navteq (qui équipe Navigon, IGN, ou Garmin). Ces deux sociétés ont depuis été rachetées, par TomTom pour TeleAtlas et Nokia pour Navteq. Les mises à jours des cartes sont généralement comprises dans le prix du GPS (du moins, pour la première mise à jour) et une mise à jour régulière est la garantie d’une navigation de qualité : rien n’est plus irritant que d’entendre un GPS s’obstiner à vous dire de tourner à gauche alors que s’élève désormais un immeuble à la place de la rue en question !
Concernant les cartographies Europe, les constructeurs restent souvent assez flous sur le nombre de pays concernés : ainsi, il faut souvent lire les petits caractères pour découvrir que la plupart des cartographies Europe sous-entendent « Europe de l’Ouest ». Ceux qui désirent emporter avec eux la cartographie de la Roumanie ou de la Hongrie devront veiller à ce que le bundle cartographique de l’appareil concerne également l’« Europe de l’Est ». Si votre appareil ne contient que les cartes de l’Europe de l’Ouest, vous pouvez cependant (moyennant finance) rajouter la carte qui vous intéresse sur le site du constructeur.

La taille de l’écran :

Alors que les premiers GPS devaient se contenter de petits écrans peu lumineux, les dernières générations affichent des tailles allant jusqu’à 7 pouces (soit environ 18 cm) ! Néanmoins la taille moyenne se situe plutôt autour de 3,5 pouces (8,9 cm) pour les entrées de gamme et 4,3 pouces (10,9 cm) pour les milieux de gammes. Un écran de 4,3 pouces sera au format 16/9 (écran large) alors qu’un écran 3,5 pouces sera au format 4/3 (plus carré). Les appareils haut de gamme affichent de plus en plus souvent des diagonales de 4,8 pouces (environ 12,2 cm). Sauf si votre budget est serré, le surcoût lié à un écran 4,3 pouces sera largement compensé par le confort global d’utilisation.

La téléphonie mains-libres :

De nombreux GPS haut de gamme incluent une fonctionnalité Bluetooth permettant de recevoir ses appel en mains-libres (avec un téléphone compatible). Très pratique et sécurisant (on peut recevoir ses appels sans lâcher son volant), cette fonction est probablement amenée à se généraliser sur toutes les gammes d’appareil, à l’instar de sa démocratisation sur les téléphones mobiles.

Les fonctions multimédias :

Lecture de MP3, de photos JPEG, de fichier vidéo DivX ou même tuner TNT intégrés sont autant d’atouts que de nombreux GPS intègrent désormais. Rappelons toutefois que regarder la TV ou un film en conduisant est un tantinet dangereux et que ces fonctions récréatives ne doivent pas vous distraire de votre conduite.

 

Quel GPS pour quel usage ?

Avant de se lancer dans l’achat d’un GPS, il convient de faire le tour d’horizon des différentes possibilités de navigation personnelle puis de s’interroger sur l’usage qu’on veut en faire.

Les différents types de GPS

 

GPS Navman F10 France

Le GPS autonome : c’est le plus répandu et c’est lui qui est au cœur des campagnes publicitaires dont les constructeurs nous abreuvent régulièrement. Comme son nom l’indique, il est autonome car il ne nécessite pas de se brancher sur un appareil tiers pour fonctionner. C’est dans cette catégorie qu’on trouve les GPS TomTom, Garmin, Navigon, etc. Incluant en un seul appareil l’antenne, la cartographie et le boitier GPS, il est le plus polyvalent, d’autant que les constructeurs redoublent d’effort pour proposer des fonctionnalités supplémentaires comme la lecture de fichiers MP3, le visionnage d’image JPEG, l’intégration de kit mains-libres pour téléphone mobile ou encore la télévision par TNT. A cela s’ajoute le guidage vocal (qui évite de regarder l’écran au lieu de la route), la saisie tactile des éléments de navigation ou encore la modélisation de certaines parties de villes en 3D.

gif : petite Flèche orange

Retrouvez tous nos GPS Autonomes

GPS Garmin GPSMap 60CSx

Le GPS de randonnée ou marin : Conçu pour les sportifs désireux de ne pas s’encombrer de cartes papier et de boussole, le GPS de randonnée continue de vous indiquer le plus court chemin entre un point A et un point B mais sans fioritures ! Le plus souvent limité à un affichage sobre et à des coordonnées de latitudes et longitudes, son système de cartographie n’est pas conçu pour un usage routier. A noter cependant que certains GPS comme la gamme Evadeo de l’éditeur de cartes topographiques IGN intégrent à la fois un mode randonnée et un mode route afin d’utiliser le GPS dans la plupart des cas.

Les GPS marins se limitent souvent à un public de plongeurs ou de pêcheurs, ces appareils intégrant parfois un sondeur en plus des fonctions de géolocalisation.

gif : petite Flèche orange

Retrouvez tous nos GPS de randonnée et marin

GPS Pretec GPS 33950 Bluetooth

Le GPS pour appareils mobiles : On retrouve dans cette catégorie les boitiers GPS n’incluant que l’antenne et la puce GPS mais dont l’affichage est déporté sur une machine tiers (téléphone mobile ou PDA). Cette solution peut être intéressante et peu coûteuse si votre appareil mobile est suffisamment puissant pour utiliser un logiciel de cartographie.

gif : petite Flèche orange

Retrouvez tous nos GPS pour appareils mobiles

Smartphone Nokia 6110 Navigator

Le téléphone avec puce GPS intégrée : En vogue depuis 2008, ces appareils ont l’avantage de combiner un téléphone avec une puce GPS et un logiciel de cartographie, généralement fournie par le fabriquant du téléphone ou par son opérateur téléphonique (comme SFR avec son Find and Go). Souvent plus cher à l’achat qu’un appareil autonome, ils ont l’avantage de tout intégrer en un seul appareil et conviendront parfaitement aux utilisateurs nomades qui aiment voyager léger.

gif : petite Flèche orange

Retrouvez tous nos Smartphones GPS.

Mais aussi vrai qu’il existe de nombreux types d’appareils différents, il existe de nombreux usages :

Les différents usages

 

Vous êtes un professionnel de la route ou vous utilisez régulièrement votre véhicule dans des régions inconnues Vous ne vivez pas dans votre voiture mais vous l’utilisez régulièrement en vacances Vous utilisez ponctuellement votre voiture
Vous avez le profil idéal pour le GPS Autonome avec cartographie France ou Europe (selon votre périmètre de mobilité), info-trafic premium et gestion intelligente des trajets. La fonction Live de TomTom peut être un sérieux atout au quotidien. Axez vous sur un GPS autonome avec des POI de bonne qualité. Les GPS Navigon (avec PIO ViaMichelin) ou TomTom se démarquent de la concurrence sur ce point-là. Vous pouvez choisir un GPS autonome d’entrée de gamme avec une cartographie France ou bien une solution de téléphonie mobile avec GPS intégré.
Vous pêchez en mer ou faites de la randonnée Vous faites beaucoup de vélo ou de moto Vous êtes piéton et vous désirez vous orienter en ville
Inutile de vous encombrer avec un GPS autonome qui ne vous sera d’aucune utilité hors des routes balisées. Dirigez-vous vers un GPS marin ou de randonnée. Veillez simplement à ce que la cartographie soit au 1/25 000e si vous êtes adepte de la marche à pied. Certains GPS sont nativement conçus pour une utilisation avec un deux-roue. C’est le cas de la gamme Rider de TomTom ou de la gamme Zumo de Garmin. Ces GPS sont à la fois plus résistants et étanches, en plus d’offrir un système de fixation dédié aux motos / vélos / scooters. Tous les GPS permettent en théorie de se déplacer à pied mais c’est en théorie seulement. Le meilleur compromis reste encore l’étonnant Kapten de Kapsys, un GPS sans écran avec guidage vocal exclusivement qui s’avère très convaincant pour une ballade en ville.

La détection radars, les POI, l’info-trafic RDS-TMC et les assistances à la conduite

 

Le cas particulier des radars automobiles

 

radar automatique

Afin d’éviter toutes ambigüités, rappelons que les détecteurs de radars sont formellement interdits. En effet, l’article R413-15 du code de la route prévoit 1500 euros d’amende, une suspension du permis pouvant aller jusqu’à trois ans, le retrait de deux points sur le permis, la saisie du matériel voire même du véhicule en cas de possession d’un détecteur de radar. En revanche, les avertisseurs de radars sont eux parfaitement légaux. Pourquoi une telle distinction sémantique ? Reprenons :

  • Les détecteurs de radars (interdits) captent les ondes électromagnétiques émises par les radars et avertissent les conducteurs de la présence d’un cinémomètre à proximité : ils incluent donc les radars fixes et mobiles (y compris ceux dans des véhicules banalisés).
  • Les avertisseurs de radars se basent sur la liste officielle des radars automatiques et mobiles fournie par le ministère de l’Intérieur. Cette liste est publique et est régulièrement mise à jour.

On trouve également des avertisseurs de radars autonomes dont le fonctionnement est proche de celui d’un GPS pour appareil mobile (le matériel utilisé est souvent le même) et qui sont parfaitement légaux et relativement efficaces pour peu qu’on fasse régulièrement les mises-à-jour (attention, elles sont souvent payantes).

avertisseur de radar

 

Les avertisseurs de radars permettent de rester dans la légalité

La grande majorité des GPS Autonomes inclue la fameuse liste des radars dans leurs bases de données (ceux-ci sont assimilés à des POI – voir plus loin-) et il suffit de rajouter les mises-à-jour proposées par les constructeurs sur leurs sites pour se tenir informé de la présence d’un radar automatique dans la zone où vous vous trouvez et de levez le pied pour éviter la sanction. Attention cependant, ces mises à jour sont généralement payantes et non-compris dans votre abonnement. Vous pouvez en revanche utiliser des listes de radars fixes à jour proposées sous forme de POI par des particuliers : les mises à jour y sont plus fréquentes et les informations souvent plus pertinentes que celles des listes constructeurs.

gif : petite Flèche orange

Retrouvez tous nos avertisseurs de radars.

gif : petite Flèche orange

Retrouvez notre Guide d’achat : Bien choisir son avertisseur radar

Les POI (Point Of Interest, ou point d’intérêt)

Derrière ce nom barbare se cache l’une des valeurs ajoutées les plus intéressantes des GPS Autonomes : une base de données dont la quantité comme la qualité varie fortement d’une marque de GPS à l’autre mais qui permet à tout moment de trouver près de soi un distributeur d’argent, une pharmacie, un restaurant ou tout simplement de découvrir les attractions touristiques locales.
Certaines marques se distinguent par la qualité de leur POI comme ViaMichelin qui utilise les ressources maison, à savoir les célèbres Guides Rouges pour les hôtels et restaurants et les Guides Verts pour les lieux touristiques ou les singularités locales. Depuis l’arrêt de la fabrication de GPS par la firme au bibendum, le célèbre guide intègre ses POI dans les GPS de la marque Navigon. La qualité et la quantité des POI peut être un argument de choix pour le nomade touriste.

pont du gard
route des vins alsace
station service

 

Le pont du Gard, les vignes Alsaciennes ou une station service : les POI servent à tout !

Cependant la grande force du système de POI, c’est qu’ils sont personnalisables à l’infini ! De nombreuses communautés ont d’ailleurs vu le jour sur Internet et proposent des ressources aussi variées que la carte des Hot Spot Wi-Fi parisiens ou la liste des meilleurs campings de France.

gif : petite Flèche orange

Découvrez la communauté POIenFrance.

L’info-trafic (ou RDC-TMC)

 

embouteillages

Un atout des GPS Autonomes réside dans la gestion de l’info-trafic, appelé aussi RDS-TMC. A l’instar de la célèbre Autoroute FM 107.7 de la radio, les GPS équipés de cette technologie peuvent recevoir des informations sur le trafic routier, les éventuels bouchons et autres ralentissements.

Regroupant des informations de diverses sources comme le ministère de l’Equipement, le ministère de l’Intérieur, les sociétés autoroutières ou encore les taxis parisiens, l’info-trafic est distribuée à travers deux canaux bien distincts : Les services gratuits et les services privés dit «Premium». Les services gratuits sont diffusés par Autoroute FM : ils sont donc limités aux autoroutes et périphériques des grandes villes. Les services Premium font quand à eux appel aux services de deux sociétés concurrentes, V-Trafic et ViaMichelin, pour proposer une information plus complète et couvrant tout le territoire. Cependant pour bénéficier d’un service Premium, faut-il d’abord posséder un appareil compatible. On distingue trois cas de figures :

  • Votre appareil est «compatible TMC» : Cela signifie que vous pourrez, moyennant l’achat d’un module externe, bénéficier des services gratuits.
  • Votre appareil comprends un module TMC mais sans abonnement : Là encore vous pouvez bénéficier des services gratuits mais vous ne pourrez souscrire un abonnement à un service Premium.
  • Votre appareil comprends un module TMC et le constructeur a souscrit un abonnement à un service Premium.

La durée d’abonnement aux services Premium est variable d’un constructeur à l’autre : certains proposent des abonnements à vie (compris dans le prix du GPS ou en option) alors que d’autres préfèrent des abonnements mensuels.

gif : petite Flèche orange

Retrouvez tous nos modules TMC externes.

Navigon My Routes, TomTom IQ Routes : la gestion intelligente des trajets

 

Logo TomTom IQ Routes

Depuis peu, des constructeurs comme TomTom ou Navigon ont pris conscience des limites de la simple info-trafic et proposent des fonctions innovantes pour calculer au mieux les temps de trajets de leurs utilisateurs. Ainsi Navigon avec sa fonction MyRoutes et TomTom avec son IQ Routes partent du même constat : les systèmes de calcul de temps de trajet présents dans les GPS sont basés uniquement sur les limitations de vitesse des routes empruntées et ne tiennent pas compte des « conditions réelles de circulation », comme les multiples panneaux de signalisation (Stop, feux de croisement, ralentisseurs, etc.) ou les bouchons sur les périphériques des grandes agglomérations aux heures de pointes.

Les GPS Navigon et TomTom qui intègrent cette fonction prennent en compte ce type de désagréments et affichent des temps de parcours plus réalistes. Le nouveau calcul de trajet peut même proposer à l’utilisateur un parcours alternatif, peut-être plus long en distance mais qui évitera ces routes à problèmes à certaines heures ou certains jours, le système faisant la différence entre week-end et jours de semaine.
Se basant sur des moyennes de temps de trajets à différentes heures, la technologie n’est toutefois pas infaillible car elle ne peut prendre en compte des événements exceptionnels comme des accidents ou des manifestations qui viennent perturber le trafic. C’est pourquoi une nouvelle génération de GPS est en train de voir le jour : le GPS communiquant.

L’info-trafic du futur : le GPS communiquant

Si l’info-trafic peut rendre de grands services sur les grandes villes ou sur les grands axes autoroutiers, son utilité est rapidement limitée sur les axes secondaires et les routes de campagnes. Là encore, c’est le néerlandais TomTom qui a jeté un pavé dans la mare avec sa gamme Live et son service-phare, le HD Traffic. Les services Live reposent sur un abonnement à un ensemble de services en ligne comme les prévisions météo, les alertes radars en temps réel, un moteur de recherche des stations services les moins chères, un accès à Google, mais surtout un accès au système HD Traffic de TomTom. Le HD Traffic est un service d’informations de circulation en temps réel, alimenté par les utilisateurs TomTom eux-mêmes, qui vient compléter la classique info-trafic RDS/TMC présente sur les grands axes autoroutiers et les grandes agglomérations mais absente sur les routes intermédiaires. Les GPS permettant la fonction Live incluent une puce GPRS et une carte SIM proposée en partenariat avec Vodafone / SFR : les services Live sont accessibles via un abonnement mensuel de 9,95 € (59,95 € pour six mois et 99,95 € pour un an). Grâce à la connexion GPRS, les utilisateurs de TomTom Live peuvent partager en temps réel les informations de conditions de circulations et indiquer les éventuelles dégradations, y compris sur les axes secondaires, délaissées par l’info-trafic classique.

Mais un outsider français s’est également lancé sur ce créneau du GPS communiquant : la société GoodKap. Son GPS aux allures plutôt classiques renferme lui aussi une puce GPRS lui ouvrant la voie à de nombreux services en lignes que Goodkap a choisi de proposer en paiement à l’acte plutôt qu’en l’abonnement. Là où TomTom vise une clientèle de professionnel de la route, Goodkap choisit de s’adresser aux utilisateurs lambda qui ont un besoin ponctuel (départ en vacances, long voyage) et qui n’ont pas besoin d’un abonnement à l’année. A l’instar de TomTom, le français propose aussi un accès à différents services en ligne comme la météo, le trafic en temps réel, les radars en temps réel (en partenariat avec Coyote qui utilise un système analogue au HD traffic de TomTom pour les seuls radars), mais aussi un service d’assistance automobile ou encore de covoiturage.

L’avenir devrait réserver une belle place à ces GPS « connectés » à condition bien sur que le prix des services et des abonnements baisse drastiquement.

Un des produits cités dans cet article vous intéresse ? Retrouvez le sur notre Comparateur de Prix

gif : petite Flèche orange

Découvrez les offres de GPS Autonomes

gif : petite Flèche orange

Découvrez les offres de Téléphones GPS

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Quotidien

Comparatif des meilleurs croquettes pour chiens 2022

Quelles croquettes pour nos bêtes ? Les Français consacrent en moyenne par an 800 euros pour nourrir leur chien, 500 euros pour leur chat et 80% des propriétaires …   Meilleure nourriture pour chiots et chatons Voici nos aliments pour chiens préférés pour les chiots et les chatons, allant des aliments secs aux aliments humides […]

Read More
Photos gratuites de à l'intérieur, accessoire, arrière-plan blanc
Quotidien

Comment acheter bio ou équitable

1 | L’achat responsable de l’éco-citoyen… C’est quoi? 2 | Les labels et certifications 3 | Les organismes du commerce équitable On entend beaucoup parler du commerce bio, écolo, équitable. On voit vaguement à quoi ça correspond et encore. Et à vrai dire, comme aujourd’hui c’est devenu à la mode – un vrai filon commercial […]

Read More
Photos gratuites de aspirateur, homme noir, ménagère
Quotidien

Dyson DC45 : l’aspirateur balai qui ne faiblit pas !

Découvrez le Dyson DC45 Digital Slim, l’aspirateur balai sans fil de la marque ! Petit, maniable, puissant et avec une autonomie de 20 minutes, il se faufile partout et aspire tout sur son passage, du sol au plafond, sans oublier les escaliers. Le DC 45 est l’aspirateur balai idéal : léger, puissant, polyvalent, maniable, c’est […]

Read More